COPWATCH

Publié le par netlibertaire

image-combat-44247.png

Le "copwatch" ? Une réponse citoyenne aux abus de robocops... La surveillance des « flics » nous vient d’Amérique du Nord, il s'agit de filmer et photographier les interventions policières pour empêcher ou médiatiser les bavures. Les surveillants surveillés, c'est le big brother inversé.
 
En France, sur des sites indépendants et libertaires comme Indymedia des photos de flics en civils ont même été balancées, ainsi que les liens de certains policiers avec l’extrême droite ou le bloc identitaire.
 
En Angleterre la pratique existe aussi, et elle se perfectionne. Tandis que le mouvement « Uncut » grandit contre le plan d’austérité de la coalition Clegg-Cameron, les rassemblements se multiplient, les outils de copwatching aussi. Le 26 mars dernier quand 250 000 voire 500 000 personnes ont manifesté, Indymedia London avait les flics à l’œil, et les vidéos de copwatch étaient hébergées sur Visionntv.


La nouvelle arme c'est « Sukey ». Une application qui permet de se renseigner et de renseigner sur la position des flics. Signaler où ils se trouvent, comme ça existe pour les contrôleurs… Vous pouvez même être alerté par SMS. Une manière d’éviter les effets "bouilloire", quand la police encercle les militants et maintient le siège pendant des heures…
 
Pour vous lancer dans le copwatching, connectez-vous en France à des sites comme le "Raid-H", "Resistons ensemble", "Que fait la police" ou encore "copwatch.fr", qui assurent la recension de bavures et l’appel à la vigilance citoyenne.
 
 
Bientôt "Surkey" arrivera en France, il est entrain d’être développé pour l’Europe avec des règlages solides qui garantissent l’anonymat… Sauf si tel ou tel opérateur balançait les échanges. L'avantage c’est que la communication de personne à personne est maintenue, même si on vous "coupe" d'Internet ou qu'il est filtré. Il y a fort à parier que l’appli fera des émules au sud de méditérranée...

 


 source : novaplanet

 

 

le bon lien pour copwatch.fr

 

 

 

Quand j' observe les  copwatchs sur twitter, je  suis les copwatchers anglais et américains depuis un bon moment, je trouve qu'en France, on est bien gentil avec les flics et  qu'il devraient  arrêter de se plaindre , exemple @copblock qui publie sur son site les arrestations de flics bourrés ainsi que  les noms, les vidéo etc....

On est loin du compte encore en France, prenez en de la graine les gueux et les gueuses.

le copwatching est un acte très sain pour le fronctionnement de notre belle " démocratie".

Publié dans Infos

Commenter cet article