DOC : END : CIV résiste ou meurs

Publié le par netlibertaire

 

EndCiv_11x17_web.jpg
END :CIV examine notre culture de dépendance à la violence systémique et à l'exploitation environnementale et enquête sur l'épidémie résultant des sites contaminés et des nations en état de choc. Basé en partie sur Endgame, le livre au succès retentissant écrit par Derrick Jensen, END :CIV questionne : «Si ton pays se faisait envahir par des extraterrestres qui coupent des forêts, qui empoisonnent l'eau et l'air et contaminent les réserves de nourriture, résisterais-tu?»

Les vraies causes de l'effondrement de la civilisation sont habituellement dues à la surutilisation des ressources. Pendant que ces mots sont écrits, le monde est en train d'agoniser sous le chaos économique, le pic pétrolier, le changement climatique, la dégradation de l'environnement et l'agitation politique. Tous les jours, les manchettes remanient les histoires de scandales et de trahison de la confiance du peuple. Nous n'avons pas à faire des demandes indignées pour la fin de ce système mondial actuel : il semble déjà se désagréger.

Par contre, des actes de courage, de compassion et d'altruisme abondent, même dans les endroits les plus affectés. En documentant d'une part, la résistance de ceux et celles qui sont le plus touché-e-s par la guerre et la répression, et d'autre part, l'héroïsme de ceux et celles qui vont de l'avant pour confronter la crise la tête haute, END :CIV offre une avenue pour sortir de cette folie dévorante et aller vers un avenir plus sain.

Soutenu par la narration de Jensen, le film nous appelle à agir comme si nous aimions vraiment cette terre. Le film offre un rythme soutenu en utilisant de la musique, des images d’archives, des courts-métrages, de l'animation, de la comédie et des satires pour déconstruire le système économique mondial, même s'il implose autour de nous. END :CIV illustre des histoires à la première personne, leurs sacrifices et leur héroïsme, des images intenses et chargées émotionnellement qui s'accordent harmonieusement à l'approche poétique et intuitive de Jensen. Des scènes tournées dans l'arrière-pays fournissent des intermèdes d'une beauté naturelle à couper le souffle au côté des évidences prononcées de destruction horrible, mais commune.

END :CIV présente des entrevues avec Paul Watson, Waziyatawin, Gord Hill, Michael Becker, Peter Gelderloos, Lierre Keith, James Howard Kunstler, Stephanie McMillan, Qwatsinas, Rod Coronado, John Zerzan et plus encore.

«Un film réalisé avec brio par Franklin López qui fait plus de justice avec la thèse de Derrick Jensen que la civilisation industrielle qui est en train de détruire la vie sur la planète. Employant toutes les techniques audiovisuelles contemporaines, López récolte les sons et les images de notre monde en démence pour montrer inexorablement le viol de la pensée et de la terre.»

James Becket - Directeur de The Best Revenge

« Franklin Lopez est un cinéaste merveilleusement talentueux qui a créé un film puissant et important à propos du sujet le plus important de tous les temps : comment arrêter cette culture tuant la planète.»

Derrick Jensen, auteur de Endgame

«De loin, l'activiste contemporain travaillant dans les médias le plus régulièrement couvert d'éloges est Franklin López. Non seulement ses émissions et ses films possèdent un look et une atmosphère distinctifs, mais ils contiennent aussi un excellent sens de l'humour qui est souvent grandement manquant parmi les activistes alter mondialistes. Le travail de López est engagé à construire de nouvelles visions où la culture populaire sert les intérêts des pauvres et des dépossédés, où l'humour est relancé entre activistes et où, l'éthique du Fais-le-Toi-Même du punk et du hip-hop permet à ceux et celles avec du talent et de la jugeote d'être le média, encore une fois.»
- Chris Robé, Pop Matters

« Le film END : CIV de Franklin Lopez est un travail fait avec amour, un film stupéfiant de 75 minutes.»
- John Zerzan, auteur de Future Primitive

«Ça m'a mis les larmes aux yeux.» «Je le recommande aux gens.»
- Alex Smith, hôte de Radio Ecoshock

«Le projet END:CIV de Franklin Lopez est fantastique.»
- Shannon Walsh, réalisatrice de H2Oil

«La quantité et qualité de la réalisation de ce type de film est un mouvement en croissance. C'est le grand champ de bataille sur lequel nous nous battons en ce moment.»
- Michael Rupert, de CollapseNet.com

Franklin López va être en tournée avec END :CIV en 2011. Le DVD de END :CIV par PM Press peut être commandé maintenant.


Avec du submedia tv inside les gueux et les gueuses!!

en bonus un interview de Franklin López lors de la première Montréalaise de END: CIV 

Publié dans Crise

Commenter cet article