Il faudra bien qu'un jour tout change : désobéir maintenant

Publié le par Une internaute libertaire

Les Ogres de Barback s'engagent aux côtés des Désobéissants le 23 octobre 2009 lors d'un concert de soutient à St Paul le Jeune, petit village ardéchois, accompagnés de Zob et Mc Duval. Soutien bienvenu pour ce collectif très surveillé par les autorités de notre despote oligarque népostiste qui squatte l'élysée. Détails de la parano ambiante sur leur site, c'est du lourd !!!

Il n'est que temps d'agir et de désobéir lorsque l'on voit l'ambiance de notre belle démocratie malmenée par un despote décompléxé qui transforme cette farce en république bananière digne des pires carricatures.

Tout le monde s'y met et va d'action symbolique en pulsion violente.
Car la coupe est pleine. Combien de temps la jeunesse oubliée résistera-t'elle? Celle qui bosse. Celle qui va à la fac et passe ses exams, tout en n'ayant droit qu'à un vague stage non rémunéré pour tout remerciement de ses efforts, quand elle ne pointe pas pendant des mois au Pôle Emploi ou se vend sur internet pour un peu plus de lisibilité. On comprend son écoeurement.

On avait presque oublié que, évidemment, pour les biens nés, point n'est besoin de diplôme. On se gausse jusqu'en Chine de la possible candidature du dauphin Jean Sarkozy à la tête de l'EPAD. Cette nomination est pour cette classe oligarche qui nous dirige, tout à fait naturelle et logique. La solidarité entre riches existe depuis toujours.

Il est vrai aussi que les bourdes s'accumulent au sein du gouvernement. Il y a quelques mois, Christine Albanel était la première ministre de la culture à être censurée par le conseil constitutionnelle depuis la création de ce ministère, même lors de son passage en tant que secrétaire d'Etat à la culture, Philippe De Villier n'y était pas parvenu. Maintenant c'est au tour de Fréderic Mitterrand de faire preuve de légèreté avec la justice et la morale. Mais ces gens ne sont pas de notre classe et leur morale n'est pas la notre, Brice Hortefeux avec ses mots malheureux, Eric Besson tout en délicatesse quand il s'occupe des sans-papiers de Calais et d'ailleurs en général. Les exemples et les motifs pour vilipender ce gouvernement élu démocratiquement par une majorité de naïfs ne manquent pas.

La censure se met peu à peu en place avec Hadopi 2 par la création de nouveaux fichiers. Tout est là pour mieux contrôler les masses trop agitées et contestataires.
Bref les gueux et les gueuses, la révolte gronde. En cadeau Kidnap 2000 : Il faudra bien qu'un jour tout change. Bonne écoute.

Clique sur l'album si tu veux le télécharger

Publié dans Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article