Rassemblement contre le capitalisme financier Samedi 26 mars à Paris, mais pas que

Publié le par netlibertaire

bigsocietyhq001.jpg

 

Communiqué du KNOWLEDGE LIBERATION FRONT - PARIS.

 

Nous, étudiants et travailleurs précaires d'Europe, Tunisie, Japon, USA, Canada, Mexique, Chili, Pérou et Argentine, nous nous sommes rencontrés à Paris du 11 au 13 février 2011 pour nous confronter et pour organiser un réseau commun basé sur nos luttes communes.

 

Notre nom est Knowledge Liberation Front et nous sommes votre crise !

 

Durant ces dernières années, nos mouvements se sont affirmés en Europe comme espace de conflit contre la privatisation des universités et la précarité. Le Meeting de Paris et les mouvements révolutionnaires qui traversent la Méditerranée nous permettent de faire un pas important vers une nouvelle Europe contre l'austérité, en partant des révoltes du Maghreb.

 

Nous sommes une génération qui vit la précarité comme condition permanente : l'université n'est plus un levant pour la mobilité sociale, mais une usine de précarité. Et l'université n'est pas un lieu isolé : notre lutte pour un nouveau welfare, contre la précarité et pour la libre circulation des savoirs et des personnes, ne s'arrête pas à ses portes.

 

Notre réseau commun est basé sur notre lutte commune contre le Processus de Bologne et contre la politique de coupes à l'éducation que l'Europe est en train d'avancer en réponse à la crise. Du moment que les intérêts publics et privés collaborent à un processus de privatisation de l'université, nos luttes n'ont pas le but de défendre le statu quo. Les gouvernements sauvent les banques et privent de fonds l'éducation. Nous voulons construire notre université — une université qui vive de nos expériences d'autoformation et de recherche autonome, dans le libre accès. Une université libre, gérée par les étudiants, les travailleurs précaires et les migrants : une université sans frontières.

 

Nous avons conçu et enrichi nos revendications communes : le libre accès à l'université contre la hausse des impôts et les dépenses de l'éducation, un nouveau welfare et des droits communs contre la dette et la financiarisation de nos vies, pour une formation basée sur la coopération contre les processus de hiérarchisation.

 

Sur cette base, nous — le Knowledge Liberation Front — convoquons les journées transnationales d'action commune du 24, 25 et 26 mars 2011 contre les banques, le système de dette et les mesures d'austérité, pour le libre accès et la libre circulation des personnes et des savoirs.

 

Construisons nos actions,

construisons notre autonomie,

construisons notre université !


Make capitalism history !


Unissez-vous au Knowledge Liberation Front

Lutte et coopération, ceci est notre commun de Paris !

 

Des actions ont commencé à Londres. Les étudiants et précaires squattent une maison qu'ils ont nommé la Big Society HQ pour pouvoir organiser la lutte. Enfin, jusqu'à ce que les flics les délogent à coup de triques et de grands coups pieds dans le cul. On peut les suivre sur leur twitter. Une manif est aussi prévue à Londre ce même jour, sans doute la plus importante depuis 2003, et une marche contre la guerre en Irak. D'ailleurs cette dernière soulève déjà de fortes angoisses existencielles parmi les courageuses forces du désordre britannique. Comment matter le sauvageon, jusqu'ou peut-on taper, et enfin comment briser la rebellion, en gros. Les pôvres, ils ont de plus en plus de problèmes à exercer leur métier, surtout qu'ils sont directement concernés par cette manif, puisque des agents de police hors service (mdr) défileront contre la suppression du budget de la police (-20%), crise oblige. Ils vont bien être emmerdés de se retrouver à matraquer du collègue.
Vous savez ce qu'ils vous restent à faire les gueux et les gueuses : gaffe à la vague bleue, que ce soit dans les urnes ou dans la rue.

 

SOURCE : juralibertaire et  indymedialondon

 


Publié dans Engagement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article