#TWEETNAMY CHANGE THE WORLD #FREEGARY Mc KINNON

Publié le par netlibertaire

 

Nouvelle action sur @twitter pour faire entendre le message de Janis Sharp, Cliff OSullivan et leurs supporters. Un tweetnami, un retweetcity sans limite de temps, car il presse. La cible, l'ambassade américaine à Londres, il faut envahir sa timeline à gogo avec les messages #FREEGARY, TWEETSTORM, etc..., selon l'inspiration des auteurs. Toujours le même esprit, pourrir la TL des puissants, c'est quand même plus drôle que de venir pourrir la mienne par exemple ;).


Bien sur, je m'associe à leur lutte, toujours au poste avec l'équipe, même si je suis parfois dispersée, je m'en excuse auprès d'eux :)).

Comment ne pas être choqué par l'épée de damoclès qui pèse sur la tête de Gary McKinnon et sa famille, une extradition dans les geôles lugubres de Guantanamo pour le reste de sa vie,  une sentence de mort finalement, idée distillée par les libéraux gauchistes, et autres dealers d'opinion pseudo écolo, bobo & co, opposés à la peine de mort.


Nonobstant son état puisqu'il est autiste, entre autre, rien que ce fait là mériterait qu'on s'y arrête et qu'on réfléchisse un instant à la lourdeur de la peine qu'il encourre. Extradition, enfermement, pour n'importe quel individu, la panique doit le submmerger. Imaginez une seconde ce que Gary McKinnon doit resssentir.

L'autisme, et là je suis loin d'être une spécialiste, je parle en mon nom propre, est non seulement un trouble du comportement social, mais je pense, surtout un problème de gestion des émotions. Elles sont exacerbées et pour les gérér, il doit réglementer sa vie de manière à se rassurer en permanence contre ses peurs, ses angoisses ainsi que de l'interaction avec les autres individus, d'où la répétition des actes, les TOCs, la difficulté à s'exprimer, etc....

Sans oublier, Janis Sharp, la maman de Gary, qui doit éprouver au quotidien une peur terrible pour l'avenir de son fils. C'est déjà pas évident au quotidien d'être parent d'autiste, alors avec  l'administration judiciaire américaine sur le dos, c'est glauque, cauchemardesque.

L'angoisse insurmontable qu'elle doit vivre, le mur administratif qu'elle affronte et le courage dont elle fait preuve, lui vaut toute ma sympathie et mon admiration. J'espère qu'elle va gagner ce combat. Une maman combattante, cette Janis, qui défend comme une lionne le fruit de ses entrailles. Mais pour celà, elle a besoin de tout le monde, de solidarité et l'attention de tous.

L'administration judiciaire américaine, de tout celà, elle s'en tape le coquillard grave. Il n'y a que nous, en tant que citoyens, pour y voir une injustice, un crime contre un être humain fragilisé de facto.

Tout ce qui anime les USA dans cette affaire, c'est l'acte, sa punition, pour l'exemple et surtout pour les autres, pour nous tous, les gueux et les gueuses. A  l'inverse des dictatures où la liberté est quasi nulle, les démocraties décident toujours de la longueur de la laisse accordée aux citoyens (avec leur accord, ça s'appelle les "élections"). Comment les USA pourraient, ne serait-ce qu'un instant, envisager de laisser libre un individu capable de s'infiltrer dans leurs réseaux informatiques ultra-sécurisés sans qu'il en paye le prix. 

La crédibilté du gouvernement en pâtirait trop, on le voit bien en ce moment avec Julien Assange et les révélations de WIKILEAKS. Il est maintenant assimilé à un terroriste guère mieux loti qu'Oussamma Ben Laden. L'axe du mal intérieur, le Assange, l'halu totale, interpol au cul, le mec obligé de se planquer.


Les gouvernements n'ignorent pas que la vérité est dangeureuse. Leurs magouilles doivent rester bien secrètes aux yeux du public (leurs citoyens), les dévoiler risqueraient de trop les compromettre. Perso, je m'en tape de toutes ces révélations, on peut me traiter de populiste, mais pour faire tenir le système capitalisme coûte que coûte, on sait très bien que nos chères  démocraties écornent, et c'est un euphémisme, tous les droits fondamentaux à fond.

Le gouvernement n'est que le valet de la bourgeoisie, dont les intérêts passent avant les notres, les gueux et les gueuses, ne l'oublions jamais, valable partout dans le monde, quelque soit le système politique, dictature ou démocratie de façade. La loi pour eux, pour nous la trique.


Hélas pour eux, le système capitaliste s'effrite depuis la crise de 2008, et leur connerie se voit maintenant. Le bateau coule et c'est le peuple que l'on veut noyer. Nombreux sont ceux qui prennent conscience de la réalité du système dans lequel nous survivons depuis des siècles, avec ses soubresauts, ses révoltes sporadiques souvent sans lendemain qui sont détournées par ceux là-même qu'on devrait guillotiner. Mais n'oubliez pas, les gueux et les gueuses, qu'"ils  sont votre épouvante et vous êtes leur crainte" (V.Hugo). La  plus grande peur de la bourgeoisie et autres maitres du monde, c'est nous et de tous temps, on est plus nombreux, nous, les pauvres. On va pas régler nos problèmes d'intendances dans les antichambres des ministères ou les diners mondains, on les occupe ou on les séquestre selon.

 

La question est, qui est vraiment un terroriste dans l'histoire ?

 

TOUS ENSEMBLE #FREEGARYET RETWEETEZ LE MESSAGES COMME DES KILLERS DE TWEETS BORDEL!!!! Allez pourrir la TL de l'ambassade américaine, possible si seulement 4888 followers.

A ‘No-Time limit’ #tweetstorm @usembassylondon

Publié dans Engagement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

netlibertaire 04/12/2010 21:30


merci pour le commentaire


Asphodelia 02/12/2010 23:45


Amazing post, I am glad that my high-school French is still there, somewhere and that I could understand fairly well. #freegary !