Twitter, Chavez et la révolution

Publié le par netlibertaire

Gros buzz sur twitter et les média, el commandante Chavez a dit que twitter est une arme du terrorrisme, à interdire donc. Si c'est comme le coup de l'HAARP, les médias et consorts auraient du regarder à deux fois avant de balancer l'info, Ou alors ils ont pas pigé le sens de terrorismo.
La situation au Vénézuéla est complexe, je  ne suis pas spécialiste , loin de là . Mais bon, si il fallait s'y connaître en politique pour en parler, ça limiterait l'intérêt de la démocratie et la recette des bistrots :).
Alors déjà l'infâme n'a pas renouvelé le bail du TF1 local (RCTV) ouvertement opposé à lui. Bon, il l'a fait en toute légalité en somme. Si une télé s'était aussi ouvertement opposée à notre Nicolas national, je me demande comment il s'y serait pris. Ah oui, comme dans une démocratie: avec des subventions pour calmer l'animal. De cette manière on ne nuit pas à la liberté d'expression, on l'achète, ça provoque moins de barouf à l'internationale. Pas con notre nico.

El commandante Chavez a encore beaucoup à apprendre mais il est bon élève avec son pote iranien, on a bon espoir, il va y arriver. Alliance contre nature entre un régime de mollahs et un régime "socialo-communiste" dont le seul point commun est d'avoir le même ennemi : l'impérialisme. Ne se cache t'il pas derrière ce copinage hors norme, uner réalité toute autre  bien plus pragmatique qu'on dissimule derrière un rideau idéologique, les ressources pétrolière et leur  manne financière. On voit bien là que quelque soit le système politique l'enjeu est partout le même et qu'il justifie tout et son contraire.

Et maintenant il voudrait s'attaquer à twitter. Il est balaise Chavez. Nos politiques chez nous n'auraient certes pas été si réactifs.

Donc suite aux manifs de droite opposés à Chavez contre la fin d'émission du tf1 local, bordel sur twitter, tout le Vénézuela a déboulé, pro chavez, anti chavez et hop immédiatement, presque coup sur coup, Chavez il dit : "El presidente venezolano considera los mensajes en las redes sociales como amenazas terroristas y llamó a supervisar las protestas en los estadios." twitter une arme terroriste pas moins.
Ah, nos politiques il y auraient mis plus de temps que ça. Comme quoi il est à la pointe de l'actualité technologique. Chapeau Chavez.

Je trouve que c'est lui faire beaucoup d'honneur quand même.

Enfin moi j'en doute, encore qu'il veuille censurer le web, il suit la mode, après tout il faut bien qu'il s'aligne avec les grandes démocraties, mais qu'il soit à un tel point au courant de ce qui se passe sur le site de micro-blogging twitter, ça vire à la parano.
Méfions-nous un peu de ce qui se dit sur le Vénézuéla, sachant que la contestation est pilotée par des média de droite ultra-libéraux qui provoquent ces esclandres succéssifs en vue de créer de l'agitation.

Certes le Vénézuéla de Chavez est loin d'être le symbole d'une démocratie exemplaire mais faut-il participer à la désinformation qui pèse sur le Vénézuéla pour l'aider à se sortir de son marasme actuelle. J'en doute aussi.
Ce jeu là ne pourra que convaincre ses partisans ô combien nombreux de l'acharrnement contre Chavez des puissances de l'impérialisme internationale, surtout que là-dessus faut pas trop les titiller, ça pars vite en vrille.

Suite à une conversation que j'ai d'ailleurs eu sur twitter avec un blogger vénézuelen Esteban Mejias, je pense plutôt l'inverse, les pro-chavistes veulent envahir l'espace de micro-blogging twitter et y importer leur révolution.

Longue discussion difficile qui s'est étalée sur plusieurs jours et pas évidente avec le décalage horaire, ce n'est pas un individu très commode, plutôt pénible, investi d'une parole divine, comme tout les militants coco. Il vous envoie sans arrêt sa sainte Bible Chavez code à la figure en espérant vous convaincre de la voie de la vérité, un vrai missionnaire chaviste.
J'ai été surprise et choquée  aussi du peu de solidarité qu'il accorde à l'oppostion qui agite l'Iran en ce moment. Il loue même l'alliance passée entre le dictateur iranien et le Vénézuéla, sans aucune considération pour ses camarades communistes qui luttent contre l'oppression et la violence du régime. Alors même que je lui ai fait lire une déclaration officielle du courant marxiste révolutuionaire du Vénézuéla au sujet de  l'Iran. Je ne pense pas que depuis sa vision ait pu changer. Il suit aveuglément et sans discernement le supprême leader El Commandante Chavez, sans être capable d'émettre un désaccord, là évident quant à sa politique.

Bref de cette discusion j'ai retenu une chose, le site de micro-blogging est investi par  la droite vénézuélenne, ils utilisent le hashtag #freevenezuela mais aussi par  les chavistes en vue d'une déstabilisation du système de micro-blogging  twitter,  avec le hashtag #handsoffvenezuela. La droite  fait déjà ces petites listes de comptes pro-chavistes comme on peut le voir ici ou encore , ils se  rassemblent pour   crier leur misère au monde de vivre sous le joug d'une dictature socialiste sans doute (j'avoue, j'ai pas trop cherché leurs objectifs, la flemme).

Le peuple vénézuélen est loin de voir la lumière de la liberté et de la paix. Finalement les uns appellent de leurs voeux une guerre contre l'impérialisme et les autres appelent les impérialistes à venir faire la guerre afin  de  renverser  le régime chaviste et recommencer à s'en mettre plein les poches sur le dos de la misère. A mon avis ils l'auront et le peuple paiera une lourde facture en vies humaines comme d'hab. 



En bonus, les gueux et les gueuses, un groupe punk espagnol : la madre " a mala costumbre de pensar libremente"

Clique sur l'image pour accéder à l'album
http://www.theyliewedie.org/ressources/galerie/galleries/Imperialisme/Cultural-Imperialism.jpg

Je tiens à remercier @likidvcel qui m'a fourni pas mal de liens et infos sur la situation au Vénézuéla, un gars bien, fait rarissime à noter, sympa et qui ne se prend pas la tête, je vous conseille de le rejoindre sur twitter, les gueux et les gueuses, aussi pour la qualité de ses infos militantes.

Quelques liens pour comprendre la situation au Vénézuéla (bonne lecture et bon courage les gueux et les gueuses) :

école de la rue : interview du RASH de Bogota

Vénézuela - La révolution bolivarienne: ...à la croisée des chemins

O.C.L. : Venezuela :Pour la défense du droit à la protestation sociale !

relation internationale de la fédération anarchiste : el libertario

Publié dans Infos

Commenter cet article